jugement de la viande non égorgé PDF Imprimer Envoyer
Islam - Pratique islamique (Fiqh) الفقه

la viande illicite et celle  au sujet de laquelle il y a un doute

La louange est à AllAh. Que davantage d’honneur et d'élévation en degrés soient accordés au Prophète de AllAh. Louanges à AllAh, Celui Qui est Unique, Celui Qui n'a besoin de rien, Qui n'est pas engendré, Qui n'engendre pas et Qui n'a nul équivalent.

AllAh ta3AlA dit dans le Qour’an éminent :

﴿حُرِّمَتْ عَلَيْكُمُ الْمَيْتَةُ وَالْدَّمُ وَلَحْمُ الْخِنْزِيرِ وَمَا أُهِلَّ لِغَيْرِ اللّهِ بِهِ وَالْمُنْخَنِقَةُ وَالْمَوْقُوذَةُ وَالْمُتَرَدِّيَةُ وَالنَّطِيحَةُ وَمَا أَكَلَ السَّبُعُ إِلاَّ مَا ذَكَّيْتُمْ وَمَا ذُبِحَ عَلَى النُّصُبِ﴾

(Hourrimat 3alaykoumou l-maytatou wa d-damou walaHmou l-khinzIri wa mA ‘ouhilla lighayri l-LAhi bihi wa l-mounkhaniqatou wa l-mawqOudhatou wa l-moutaraddiyatou wa n-naTIHatou wa mA ‘akala s-sabou3ou ‘illA mA dhakkaytoum wa mA dhoubiHa 3ala n-nouSoubi)

ce qui signifie : « Vous sont interdit : Al-Maytah-le cadavre-, le sang, la chair du porc, l’animal qui est égorgé en mentionnant autre que AllAh, l’animal qui est mort étranglé, l’animal qui est frappé jusqu’à ce que mort s’en suive, l’animal qui est mort par une chute de haut, l’animal qui été tué par un ou des coups de corne d’un autre, l’animal que les fauves ont commencé à dévorer - sauf si vous l’égorgez alors qu’il est encore vivant-, et l’animal qui a été égorgé pour une offrande pour autre que AllAh. » [sourat Al-MA’idah / 3].

Sachez mes frères de Foi, que AllAh ta3AlA vous fasse miséricorde par la réussite Qu’Il accorde, que parmi les grands péchés, il y a consommer de l’animal qui n’est pas égorgé, du sang, de la viande de porc et ce qui a été égorgé en évoquant autre que le nom de AllAh lors de son égorgement comme les associateurs qui disent : « au nom de Al-lAt et de Al-3ouzzA » lorsqu’ils égorgent. Il est également interdit de consommer ce qui a été étranglé, c'est-à-dire qui est mort par strangulation. L’animal qui est mort suite à une chute d’une montagne ou dans un puits et qui en est mort, tout comme l’animal qui a chuté dans l’eau et qui s’est noyé, l’animal qui est mort suite à un coup de corne, qu’il a reçu d’une autre bête, sauf si vous arrivez à l’égorger avant que l’animal ne se mette à trembler comme celui qui a été égorgé. Tout animal dont la vie a été ôtée sans égorgement valable selon la Loi est considéré cadavre -Maytah-.

En ce qui concerne l’égorgement valable selon la Loi, il est une condition que celui qui égorge soit musulman ou faisant parti des gens du Livre, qu’il égorge un animal licite à la consommation comme une vache ou des moutons et ce qui est de cet ordre, avec un instrument tranchant autre que les ongles et que les os. Et qu’il tranche le conduit de la respiration et le conduit de la nourriture et de la boisson. Si l’animal est électrocuté et qu’il meurt avant d’être égorgé, il n’est pas licite de le consommer. Également s’il est égorgé automatiquement à l’aide d’instruments, sans qu’ils soient actionnés par un égorgeur, il n’est pas licite d’en consommer, c’est un cadavre-Maytah- .

Chers bien-aimés, le sujet de la viande est important dans la Loi de AllAh, il n’est pas permis d’en consommer, sauf si on sait qu’il a été égorgé d’une manière conforme à la Loi. S’il y a un doute à ce sujet, il est interdit, il n’est pas permis de commencer à en manger. Tout come les faqIh, les jurisconsultes l’ont dit. Bien plus, l’interdiction de consommer la viande quand on ne sait pas si elle a été licite ou pas - c'est-à-dire si l’on doute si elle est licite ou si c’est un cadavre- fait l’objet de l’unanimité dans toutes les écoles et chez tous les moujtahid tout comme l’a cité le HAfidh As-Souyoutiyy et d’autres.

Mon frère musulman, ne laisse pas l’appétit de la nourriture te pousser à manger d’une nourriture qui comporte une viande sans savoir d’où elle provient. Si elle a été égorgé d’une manière légale ou pas. Si tu es chez quelqu’un qui t’as invité à partager sa nourriture ou au restaurant ou dans l’avion, garde toi de manger de la viande s’il y a un doute. Mais si tu as posé la question et que ton cœur s’est apaisé de la réponse, quand on te dit que cet animal a été égorgé correctement, il t’es permis à ce moment là d’en consommer. Mais tant que tu as le doute, cela ne t’ai pas permis. Dans le SaHIH de Mouslim, d’après 3Adiyy Ibnou Hatim, il a dit : « J’ai interrogé le Messager de AllAh Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam au sujet du gibier, il a dit :

« إذا رميت سهمك فَٱذكر ٱسم اللهِ َفِإن وجدته قد ُقتل َفكُل ِإلاَّ َأن تجده َقد وَقع في ماءٍ َفِإنك لا تدري اْلماءُ َقتَله َأو سهمك »

ce qui signifie : « Quand tu tires une flèche, cite le nom de AllAh, si tu trouves le gibier mort manges-en sauf si tu l’as trouvé tombé dans l’eau, a ce moment tu ne sais pas s’il est mort de noyade ou si c’est ta flèche qui a été la cause de sa mort » Ainsi à cause du doute sur le caractère licite le Messager de AllAh Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a interdit d’en consommer. C’est à partir de ce HadIth et des textes semblables que les savants ont déduits l’interdiction de consommer de la viande, lorsqu’il y a un doute sur son caractère licite. Ils ont été unanimes sur cela.

Pour ce qui est du HadIth de Al-BoukhAriyy d’après 3Aichah que AllAh l’agrée, que des gens ont dit au Prophète Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam :

ce qui signifie : « Des gens nous ramènent de la viande, nous ne savons s’ils ont cités le nom de AllAh ou pas sur cette viande. » Le Prophète Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam a dit ce qui signifie : « évoquez vous le nom de AllAh et mangez en ». Ce HadIth est parvenu sur l’égorgement fait par des gens entrés en islam récemment car 3Aichah a dit : « Ô messager de AllAh, des gens qui, il n’y a pas longtemps étaient mécréant nous ramènent de la viande et nous ne savons s’ils ont cités ou pas le nom de AllAh sur cette viande ».

Il a répondu : « Évoquez vous le nom de AllAh vous-même et mangez ». Cela veut dire que ces viandes sont licites car elles proviennent d’animaux égorgés par des musulmans. Même s’il n’y a pas si longtemps qu’ils étaient mécréants, c’est à dire qu’ils sont entrés en islam récemment. Et ce n’est pas préjudiciable si vous ne savez pas si ces musulmans, quand ils ont égorgés ont évoqué le nom de AllAh ou pas. Mais vous, citez le nom de AllAh quand vous allez en manger, cela est recommandé et non pas obligatoire. En effet, évoquer le nom de AllAh est recommandé lors de l’égorgement. Si celui qui égorge n’évoque pas le nom de AllAh, il reste licite de consommer de cet animal égorgé. En résumé, mes chers bien-aimés, il convient de s’assurer avant de consommer de la viande, si elle est égorgée de manière légale ou pas.

Ce n’est pas toute viande dans le marché ou dans des boîtes qui sont licite. Si tu t’es assuré qu’elle n’est pas licite ou si tu as un doute, alors n’en mange pas, cela vaut mieux que d’avoir un plaisir suivi par un feu de l’enfer.

Je rappelles que ce n’est pas valable ce que certains disent que la viande non égorgé devient hallah par le fait de dire Bissmillah, c’est même grave de croire à cela, l’illicite dans l’Islam ne devient jamais licite par le fait de dire Bissmillah, sinon les gens vont dire aussi Bissmillah pour boire de l’alcool.

Nous demandons à AllAh Qu’Il nous accorde de bien suivre le Messager de AllAh, Mouhammad Salla l-LAhou 3alayhi wa sallam, qu’il nous suffise par ce qui est licite et qui nous fait passer de ce qui est interdit, qu’il nous suffise par son obéissance et qu’il nous épargne de lui désobéir et qu’il fasse que nous soyons au nombre de ses meilleurs esclaves.

 

الحمد لله رب العالمين

La louange est à AllAh, le Créateur du monde.